JUDITH GBALIBOA, SPÉCIALISTE MODE VESTIMENTAIRE.

Julib Branding est l’entreprise de la brillante Judith Gbaliboa, une acheuteuse en vêtements et conseillère vestimentaire! Elle planifie, organise, dirige et coordonne les activités liées à l’achat des vêtements pour des relooking conquérants. Elle procède, en tant que spécialiste passionnée, au choix de diverses et différentes collections et veille également à l’approvisionnement. Aussi, il peut s’agir de produits terminés ou de vêtements et accessoires à réaliser pour le compte d’une marque à l’aide de tissus et d’accessoires artisanaux fournis, la fondatrice de Julib branding est présente pour bien assister. Aujourd’hui elle nous accorde un instant précieux:

En quoi consiste votre activité, au quotidien et quelles sont les valeurs ajoutées?

R : En tant que personal shopper et conseillère en style vestimentaire, j’accompagne des personnes, plus précisément, des professionnels de divers domaines, dans la valorisation ou promotion de leur image, à travers un style vestimentaire bien maitrisé.

En effet, le style vestimentaire étant de nos jours, un moyen très efficace d’expression et d’affirmation de soi, pour une personne dont l’apparence physique est d’une importance capitale, il est judicieux et stratégique d’adapter son look, a sa réalité, et donc en tenant compte de facteurs aussi bien internes (personnalité, valeurs, croyances….) qu’externes ( profession, budget, besoins, objectifs, morphologie, teint…), de sorte que rien ne soit laisse au hasard.

Ainsi, il s’agit pour moi, d’orienter mes clients vers le nécessaire, et surtout, vers des pièces valorisantes. Pour ceux qui disposent de très peu de temps au quotidien, je gère leur garde-robe entre la composition de leurs tenues et  leurs achats vestimentaires (personal shopping) , de sorte qu’ils exploitent efficacement leurs vêtements, et qu’ils évitent des dépenses inutiles.

Je passe mes journées entre rendez-vous, marchés, magasins de vêtements, ateliers de couture, à chercher le tissu, les chaussures, le sac, la tenue  idéale, à suivre les commandes de tenues de mes clients, auprès des couturiers ou stylistes ou encore à faire essaye des tenues sélectionnées pour un client. Je passe également une grande partie de mon temps, devant l’écran, à glaner des modèles desquels je m’inspire, pour faire des propositions convenant aux besoins des clients.

En gros, ma journée de travail se résume comme suit : Rendez-vous clients- Courses- Essayage clients- Ecran

Quelles sont les qualités attendues dans votre profession ?

R : Alors, pour moi c’est : Le sens du service, L’humilité, le sens de l’écoute et l’empathie, une bonne dose d’ estime de soi, l’assurance et la confiance en soi, le sens de la créativité , le gout et l’esthétique et IMPERATIVEMENT, une bonne connaissance de l’univers du vestimentaire et avoir ABSOLUMENT, le compas dans l’œil, comme on le dit souvent et le sens de l’organisation.

L’amour du service, parce que faire des courses pour d’autres personnes, c’est leur rendre service, et donc l’on doit AIMER servir les autres, pour mener à bien ses différentes missions.

L’humilité, parce qu’il en faut, pour servir les autres. Toutefois, il faut éviter de tomber dans la servitude.

Le sens de l’écoute et de l’empathie, parce que l’écoute attentive permet de comprendre et cerner les besoins du client, et l’empathie à l’égard permet de comprendre ses doutes et inquiétudes, de le rassurer et de lui apporter tous les conseils et aides nécessaires.

Une bonne dose d’estime de soi, parce que l’on en a besoin, pour gérer des clients difficiles.

L’assurance et la confiance en soi, parce que le client se sent en confiance et rassure, lorsqu’il sait qu’il peut compter sur vous, pour avoir un résultat satisfaisant.

La créativité, parce qu’il en faut, pour faire des compositions assez originales de tenues, a ses clients et créer des milliers de looks avec leur garde-robe.

Le gout et l’esthétique, parce qu’il faut aimer le beau, pour pouvoir faire rêver son client.

Une bonne connaissance de l’univers du vestimentaire, parce que c’est la base, pour être un conseiller en style vestimentaire et un personal shopper. Et avoir le compas dans l’œil, est très utile, pour faire les bonnes sélections aux clients.

Le sens de l’organisation, parce que c’est l’un des principaux outils de travail d’un personal shopper, qui a plusieurs clients à satisfaire à la fois.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

R : Parlant d’avantages, le tout premier dont j’ai pu bénéficier dans l’exercice du métier de personal shopping et de conseil en style vestimentaire, est l’aisance avec le contact humain et la culture de la confiance en soi, au fil des ans. En effet, il y a de cela dix ans, j’avais la phobie de mener une discussion avec autrui et je n’étais pas du tout à l’aise, quand il fallait rencontrer une nouvelle tête. J’en étais même presque malade (Rires). Aujourd’hui, grâce à ce travail, je suis toujours sereine et heureuse de rencontrer de nouvelles personnes, de les écouter, de comprendre leur personnalité, leurs valeurs, de me frotter à leurs cultures, d’en savoir un peu plus, et surtout, de satisfaire leurs besoins.

Ensuite, dans ce métier, il est impossible de s’ennuyer et c’est le parfait créneau pour une personne comme moi, qui a horreur de tout ce qui est statique. Les missions peuvent être différentes, selon les besoins de chaque client.

C’est également un métier qui offre des milliers d’opportunités (quand on sait les saisir bien évidemment), et qui ouvre sur plusieurs branches de la mode. Apres, on évolue selon ses convictions et on oriente ses actions, dans ce sens. J’ai pu par exemple lancer le MA.RE.VA (Marche de Recyclage et de la Valorisation), à travers lequel, mes clients et d’autres personnes, peuvent gagner des sous, sur leurs articles vestimentaires qu’ils n’utilisent plus ou qu’ils n’ont jamais utilisé, faisant ainsi d’eux, des consommateurs responsables de la mode et diminuant le gaspillage en matière vestimentaire.

Les métiers de personal shopping et conseil en style vestimentaire, sont ce que j’appelle, les métiers de l’avenir ou même les métiers du moment, car c’est maintenant que ça se passe. Aujourd’hui, les gens ne veulent plus juste porter des tenues, mais ils veulent se démarquer de la masse, à travers leur style vestimentaire. Ils ont donc besoin de plus que juste des vendeurs de tenues, ils ont besoin de conseils avises et ceux qui ont un agenda vraiment très chargé, ont de plus en plus besoin, de déléguer cette charge a un professionnel, afin d’avoir une image impeccable, sans toutefois stresser.  Il y a vraiment d’innombrables terrains à explorer et c’est maintenant qu’il faut occuper ces terrains.

S’agissant des inconvénients, je les appellerai plutôt, les défis lies à notre environnement, à nos réalités africaines. Ces défis sont principalement lies a la méconnaissance de ce métier, du public. Beaucoup en effet, perçoivent cela comme une tendance et ne sont pas (encore) prêts à payer pour un tel service, ce qui amène a adapter les services à nos réalités, sans toutefois les dénaturer complètement.

En outre, ceux qui sollicitent ces services, sont souvent à la recherche d’articles de qualité et c’est un autre gros défi ici, car la qualité, le vrai est difficilement trouvable dans les magasins sur place, ce qui nous oriente souvent, vers le sur-mesure ou des commandes à l’étranger, quand il le faut.

Un autre défi majeur, est la non-ouverture de plusieurs magasins pour des partenariats, du justement à l’incompréhension du métier, beaucoup de méfiance , et pourtant ce sont des branches complémentaires du monde de l’habillement. Cependant, je suis également tombée sur des fournisseurs ou magasins très ouverts, qui sont devenus aujourd’hui des partenaires, vers qui je me tourne en premier, lorsque je recherche des articles. Tout doucement, ça va aller, j’ai confiance.

Enfin, quand on est personal shopper, on est appelé à collaborer avec des prestataires de différents domaines, en fonction de la demande du client. Ce n’est pas toujours aisé , vu que chacun a son mode de fonctionnement, qui ne rejoint pas forcément celui de l’autre. Il est donc capital, d’avoir plusieurs cordes a son arc, pour ne pas décevoir son client, et c’est là aussi qu’il faut faire preuve de créativité et de pro activité.

Quel est l’horaire de travail ?

R : Franchement, je n’en ai pas. C’est selon chaque mission. Mais surtout mon temps de travail se situe à deux niveaux : Le premier niveau ou je suis soit en rendez-vous (en interne comme en externe), soit en train de courir pour shopper des articles ou suivre des commandes clients, ou encore en train de faire essayer des tenues sélectionnées ou cousues, a un client. Ce temps de travail est compris entre 8h et 20h (Et parfois, au-delà). Le second  niveau est le temps que je passe, pour la  réflexion, l’étude du profil des clients et les propositions à leur faire. Pour ça, je n’ai vraiment pas d’heure, c’est selon l’inspiration, et on sait que l’inspiration peut survenir à tout moment.

Ce que je fais par contre, pour pouvoir m’en sortir, c’est de mobiliser des jours, pour mes sorties externes et d’autres, pour le travail en interne. Cela me permet de moins m’épuiser et de catégoriser mes différents travaux et de bien me concentrer dessus.

Quelle formation avez-vous faite, pour accéder a cette profession ?

R : A la base, je suis gestionnaire (comptable) de formation. Vous comprendrez par la, que ce n’est pas cette formation qui m’a amenée vers ce métier. C’est plutôt beaucoup d’années d’expérience, dans la vente de vêtements, puis des formations en ligne, pour  me perfectionner et donner une nouvelle tournure à ce que je faisais déjà depuis.

Quel a été votre parcours professionnel ?

R : Hmmmmm !!! Eh bien, je ne me suis pas du tout ennuyée ! (Rires…)

C’est une très très très longue histoire, et je vais juste la résumer comme ceci :

Je l’ai dit  plus haut, de base, je suis comptable et donc pendant des années, j’ai essayé de me caser en tant que comptable, en travaillant dans diverses structures de la place, sans jamais trouver satisfaction. Ayant horreur de m’ennuyer, je n’ai jamais arrêté d’habiller mes clients (depuis l’université), et eux n’ont jamais cessé de me recommander à leur entourage. Et cette activité a d’ailleurs toujours été ma principale source de revenus, même si je ne lui accordais pas trop d’importance. Puis un jour en 2018, j’ai décidé de m’y consacrer entièrement…

Quels conseils donneriez-vous, à une personne qui souhaite se lancer dans cette voie ?

R : Trois (03) choses :

PRIMO : C’est un métier porteur, et c’est le moment idéal, pour s’y lancer

SECONDO : Votre propre image, votre personnalité, vos valeurs joueront beaucoup dans la balance, pour attirer à vous, la clientèle voulue, il faudra donc prendre grand soin de ces aspects, et rester VRAI(E)

ENFIN : Tenir compte des qualités énumérées plus haut, bien maitriser l’univers vestimentaire, et si vous avez déjà une activité dans le domaine de la mode, ce sera un atout pour vous-même, et pour vos clients. FONCEZ !

Catégories : Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s